la voiture hippomobile

Le transport hippomobile est une des alternatives possibles, mais on ne peut pas imaginer que chaque foyer possède un cheval. Pour plusieurs raison : Un cheval demande en moyenne 1 hectare de pâture. La conduite de véhicule hippomobile requiert une certaine expérience, qui s’acquiert avec du temps.

En revanche, il est tout à fait possible d’organiser des transports entre les communes proches comme cela se fait dans certaines régions. Ce type de service public ne se met pas en place en un claquement de doigt.Si les infrastructures existent déjà (route , abris bus,et c), la reproduction et le dressage des chevaux prennent des années avant que l’on puisse les utiliser. Il appartient aux gestionnaires des (communautés de) communes de lancer des études et des simulations bien avant les crises pétrolières à venir.

Paradoxalement, l’élevage de chevaux de trait, actuellement en déclin, à de l’avenir…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

parce qu'à Bouquehault, ils ont rien compris (pour le moment, mais on y travaille)