les politiques

A l’international

Depuis 1972, date de sa sortie, le « Rapport Meadows » à été imprimé à 12 millions d’exemplaires et en 37 langues différentes. Il est difficile de croire qu’aucun président ou premier ministre n’en ait entendu parlé. Peut être ne sont ils pas concernés par les souffrances à venir de l’humanité.

Pour preuve, la COP21 a eu lieu en 2015. Fin 2018, aucun pays européen n’avait tenu ses engagements.

En France

Nous en sommes au troisième ministre de l’environnement depuis le début de la présidence Macron. Nicolas Hulot, a démissionné en fin aout 2018 parce qu’il a fini par comprendre qu’il était pieds et poings liés et qu’il ne servait à rien. Dernièrement, François de Rugy a démissionné. Rattrapé par un scandale, le journal Mediapart a montré qu’il se gavait aux frais du contribuable. La nouvelle ministre de l’environnement, Élisabeth Borne, dirigeait le ministère des transports avant sa nomination. Autant dire que rien ne bougera avec elle.

Localement

Quelques maires comme Damien Carême à Grande Synthe, Jean-François Caron maire de Loos en Gohelle ou Daniel Cueff Maire de Langouët se sont engagés dans la voie de la transition.

Ici, à Bouquehault, rien, ou presque rien…

J’ai personnellement informé monsieur le maire en septembre 2018 de l’urgence de la situation, rien…

Je lui ai envoyé un courrier en décembre 2018, rien…

Je l’ai interpellé devant l’ensemble du conseil municipal en mars 2019, rien…

Enfin presque rien, j’ai obtenu la promesse de pouvoir m’exprimer devant le conseil municipal avant les vacances de juillet/aout. J’ai donc préparé une conférence sur « l’effondrement et la résilience » pour le dernier conseil municipal avant les vacances… La réunion du conseil n’a jamais eu lieu…

Décembre 2019 : toujours rien à l’horizon, soit les élus de la commune ne prennent pas la mesure de la situation, soit ils s’en moquent….courrier envoyé à l’ensemble du conseil pour les mettre devant leur responsabilités , sans réponse, pour moment…

Conclusion

De toute évidence , l’humanité vit sa crise la plus grave depuis son apparition. Il y va de la survit de l’espèce humaine et la plupart des responsables politiques, des dirigeants, des hommes de pouvoirs regardent ailleurs. Peut être que les solutions du futur ne sont plus dans les hommes politiques si tant est qu’elles le furent un jour.

Peut être que les solutions du futur sont dans les têtes et les mains des femmes et des hommes de bonne volonté.

Humour ?

parce qu'à Bouquehault, ils ont rien compris (pour le moment, mais on y travaille)